Soleil de mer épineux, Crossaster papposus, Spiny Sun Star

La grande majorité des apprentis photographes sous-marins capturent leurs premières images en utilisant uniquement la lumière naturelle pour éclairer leurs sujets. Toutefois, ils se lassent rapidement des rendus bleuâtres ou verdâtres. Le monde sous-marin fourmille de sujets aux couleurs éclatantes que seul l’éclairage artificiel peut rendre. Si tel est votre cas, vous êtes prêt à utiliser le flash sous-marin.

2013/01/26

Corail mou, Gersemia rubiformis, Red Soft Coral

Aux plongeurs, aux photographes et aux amis qui me suivent, j’aimerais vous souhaiter une année 2013 remplie de bonheur, de joie et de santé. Je vous souhaite également que vos projets de voyages, de plongées et de photos se réalisent. Quant à moi, les projets ne manquent pas pour 2013. Vous allez devoir me rendre visite pour en savoir un peu plus.

2013/01/01

Le caisson sous-marin Aquatica pour le boitier Nikon D800

Le premier appareil photo de la plupart des plongeurs est un compact. Les caissons sous-marins sont abordables et les photos que l’on peut en tirer peuvent être de très bonne qualité. Toutefois, au fur et à mesure que la passion pour la photo sous-marine grandit, les limites de l’appareil compact et du système qui l’entoure apparaissent. C’est à ce moment que l’envie de faire le saut vers un reflex numérique surgit. Cependant, faire le choix d’un appareil reflex et d’un caisson sous-marin n’est pas une mince affaire. L’investissement financier étant important, il faut bien évaluer les avantages et les inconvénients d’un tel système. Lire la suite

2012/11/29

Phoronide, Phoronis sp.,

 

Voici une des images que je vais présenter à l’expo photo VAGUE D’ESPOIR qui aura lieu le samedi 17 novembre au Collège Marsan.

L’expo présente 24 images sous marines, fruit du travail de quatre photographes passionnés par le monde aquatique, dont Jo-Ann Wilkins, Gaétan Dumais, Alexandre Badoul et moi-même.

Organisé par Marie-France L’Écuyer, conjointe d’Alexandre Badoul, le but est d’amasser des fonds pour la SRC (société de recherche sur le cancer).

J’espère avoir le plaisir de vous y croiser.

2012/11/11

Lançon d'Amérique, American sand lance, Ammodytes americanus

 

Lors de mon dernier passage aux Escoumins, j’ai poursuivi mon travail photographique en super macro photographie. Équipé de mon nouveau caisson sous-marin Aquatica pour mon appareil Nikon D800, je me suis mis à la recherche de petits organismes à photographier. J’avais quelques idées en tête au départ, mais je les ai rapidement abandonnées lorsque j’ai réalisé qu’il y avait des lançons d’Amérique enfouie dans les sables. Je me suis donc éloigné des pourtours rocheux afin de ratisser le fond sablonneux de la baie. Comme des flèches argentées, je les voyais sortir du sable à une vitesse hallucinante. C’était un peu décourageant, mais à l’occasion, je réussissais à repérer un lançon la tête sortie du sable. Moins nerveux que ses autres congénères, j’ai réussi à quelques reprises à les approcher suffisamment près pour prendre quelques clichés en gros plan.

Je vous invite à lire la fiche du Lançon d’Amérique ainsi qu’à visionner la galerie photo.

During my last dive trip to Les Escoumins, I resumed my photographic work in super macro photography. Equipped with my new Aquatica underwater housing for my Nikon D800, I started looking for small marine organisms to photograph. I had some ideas in mind, but I quickly abandoned them when I saw American Sand Lances buried in the sand. I then started to comb the sandy bottom of the bay. Like silver missiles, I saw them flee their hiding in the sand at incredible speed. It was a little discouraging, but on occasion, I managed to spot one with its head out of the sand. Less nervous than others, I managed a few times to get close enough to take a few shots at close range.

2012/10/17

 

 

Quelques images de l’essai en piscine du recycleur Poseidon MKVI organisé conjointement avec les boutiques de plongée Nepteau et Einstein Scuba ainsi que Jack Barroso de Poseidon Diving System.

Here are the pictures of the in-pool testing of the Poseidon MKVI rebreather organized jointly with Nepteau and Einstein Scuba dive shops, as well as Jack Barroso of Poseidon Diving System.

2012/10/15

Recycleur Poseidon MKVI Rebreather

 

Il y a un moment que j’envisage la possibilité d’utiliser un recycleur en plongée. Il y a de nombreux avantages à utiliser ce système, mais aussi des inconvénients. J’ai lu passablement de documentation sur le sujet et j’ai discuté avec des plongeurs qui ont fait le saut au recycleur. J’hésite toujours, mais aujourd’hui, j’ai eu l’opportunité de franchir une autre étape de plus dans mon analyse. Organisé conjointement avec la boutique Nepteau et Einstein Scuba, j’ai eu l’occasion de tester en piscine un des recycleurs disponibles sur le marché. Il s’agit du recycleur MKIV de Poseidon.

Le temps dont nous disposions ne me permet pas de faire une critique exhaustive du MKVI de Poseidon. Toutefois, une de mes craintes à passer au recycleur a été dissipée après seulement quelques minutes. L’on me disait que le réapprentissage de la flottabilité, tout à fait différente avec un recycleur, exigerait un long moment. Cela n’a pas été mon expérience, car après 5 minutes j’étais prêt à agripper mon appareil photo.

For a while, I have been considering diving with a rebreather. There are many advantages to using this system, but also disadvantages. I read quite a bit of documentation on the subject. I also talked with divers who have made the jump. I still hesitate, but today I had the opportunity to take another step in my analysis. Organized jointly with Nepteau and Einstein Scuba dive shops in Montreal, I had the opportunity to pool check one of the rebreather available on the market, the Poseidon MKIV rebreather.

The time available to us was not long enough for me to write a review of the Poseidon MKVI. However, one of my fears to using rebreathers, the relearning of underwater buoyancy, dissipated after only a few minutes. I was told that it would require lots of practice. This has not been my experience, because after 5 minutes, I was ready to grab my underwater camera.

2012/10/14

 

Chaboisseau à épines courtes, Myoxocephalus Scorpius, Shorthorn sculpin

 

Je ne sais pas pourquoi, mais j’étais un peu nerveux de plonger en mer avec mon nouveau caisson sous-marin AD800 de Aquatica. Heureusement, tout s’est bien passé.

À la première plongée de mon séjour aux Escoumins, je me suis concentré sur la macrophotographie avec mon objectif 105 mm macro. Mon premier sujet a été un crapaud de mer photographié sur le site de plongée des condos Natakan. Il y a une vingtaine d’années, ils étaient nombreux aux Escoumins, mais de nos jours ils se font plutôt rares.

I do not know why, but I was a little nervous on this first sea water dive with my new Aquatica AD800 underwater housing. Fortunately, everything went well.

On the first dive of my stay in Les Escoumins, I focused on macrophotography with my new Nikon macro 105mm VR lens. My first subject was a Shorthorn sculpin. Twenty years ago, sculpin were common at Les Escoumins, but nowadays they are quite rare.

2012/10/11

Crapet arlequin, Bluegill, Lepomis macrochirus

Premier essai avec mon Nikon D800 sous l’eau. Eh oui, j’ai reçu mon caisson AD800 fabriqué par Aquatica à Montréal. Puisqu’il me manquait une pièce pour le tester avec mon grand-angulaire, je me suis concentré sur la photo de poissons avec un objectif macro.

La photo que je vous présente est un portrait d’un crapet arlequin (Lepomis macrochirus) photographié avec une focale 105mm, éclairée à l’aide de deux flashs Ikelite 161.

First underwater test with my Nikon D800. Yes, I did received my Aquatica AD800 housing. Since I am missing one part to shoot in wide angle, I focused on fish photography using a macro lens.

This picture is a portrait of a bluegill (Lepomis macrochirus) photographed with a 105mm lens, lit with two Ikelite 161 flashes.

2012/10/04