Masthead header

Le malachigan

Malachigan, Aplodinotus grunniens, Freshwater Drum

 

Malachigan
Aplodinotus grunniens
Freshwater Drum

S’il vous arrive lors de l’une de vos plongées d’entendre un bruit de tambour, n’ayez crainte, vous ne souffrez pas d’ivresse des profondeurs. Il s’agit probablement d’un malachigan qui rôde dans le secteur. Le bruit de tambour est produit par les muscles rattachés à sa vessie natatoire et l’on croit qu’il pourrait faire partie du rite nuptial. Le malachigan est un poisson de bonne taille qui aime bien approcher les plongeurs, mais d’une distance de un à deux mètres tout au plus. Il est souvent visible près des épaves en faible profondeur, où l’on peut le voir se nourrir de moules zébrées.

Son corps est robuste et comprimé. Il mesure généralement de 40 à 50 cm de longueur, mais des individus de plus grande taille sont régulièrement observés en plongée. Son poids moyen est de 1 à 2 kg, mais peut atteindre plus de 5 kg. La tête est de forme triangulaire, le museau est arrondi et les yeux sont relativement petits. Deux nageoires dorsales réunies par une membrane surplombent le dos arrondi. La nageoire caudale est aussi arrondie, alors que les nageoires pectorales sont en pointe. Sa couleur générale est gris argenté.

Ce poisson fraie en été, habituellement en juillet. Il recherche les zones sablonneuses ou vaseuses et peu profondes des lacs et des cours d’eau. La ponte varie, selon la taille de la femelle, de 40 000 à 500 000 œufs. De plus, ces derniers ont la particularité d’être pélagiques et de flotter à la surface, ce qui est unique chez les poissons d’eau douce d’Amérique du Nord. Ce poisson se nourrit d’insectes, d’écrevisses, de mollusques et de poissons qu’il capture sur le fond. Les jeunes, principalement, sont la proie de nombreuses espèces prédatrices. Il peut vivre jusqu’à 12 ans.

Le malachigan habite les zones sablonneuses ou vaseuses et relativement peu profondes des lacs et des cours d’eau, là où les eaux sont moyennement claires et peu herbeuses. Au Canada, il est présent de manière discontinue, du Québec à la Saskatchewan. Au Québec, on peut l’observer dans le Saint-Laurent et ses tributaires, dont le Richelieu.

 

Galerie photo

Malachigan, Aplodinotus grunniens, Freshwater DrumMalachigan, Aplodinotus grunniens, Freshwater DrumMalachigan, Aplodinotus grunniens, Freshwater DrumMalachigan, Aplodinotus grunniens, Freshwater Drum

 

Texte tiré du guide d’identification La vie en eau douce – Auteur Robert La Salle
La vie en eau douce

 

Références bibliographiques