Masthead header

Le gobie à taches noires

 

Gobie à taches noires, Neogobius melanostomus, Round goby

 

Gobie à taches noires
Neogobius melanostomus
Round goby

Le corps du gobie à taches noires est robuste et trapu. Il est petit et mesure en moyenne de 7 à 8 cm, mais peut atteindre une longueur de plus de 25 cm. Sa tête est large, ses yeux sont globuleux et ses lèvres, épaisses. Il se distingue par ses nageoires pelviennes soudées, formant une ventouse. En outre, sa première nageoire dorsale possède un point noir, caractéristique de l’espèce. Sa couleur varie du brun jaunâtre au gris ardoise et son corps est tacheté de noir et de brun. Il se nourrit principalement de mollusques et a une préférence marquée pour la moule zébrée.

Originaire d’Eurasie, le gobie à taches noires est une espèce envahissante qui a été introduite en Amérique du Nord à la fin des années 1980. Comme ce fut le cas pour la moule zébrée, il a probablement été transporté dans les eaux de ballast des cargos en provenance de la mer Noire ou de la mer Caspienne et ensuite déversées dans les Grands Lacs. C’est un poisson benthique agressif capable de s’approprier les meilleurs habitats, en plus de pouvoir frayer plusieurs fois durant l’été. On croit donc que son introduction aura des effets des plus néfastes sur des espèces indigènes telles que les dards, les chabots et les fouille-roche zébrés.

Le gobie à taches noires fréquente ordinairement les zones peu profondes aux fonds sablonneux et rocailleux. L’espèce semble limitée pour l’instant aux eaux douces du bassin des Grands Lacs et du Saint-Laurent. En plongée, on peut facilement l’observer dans le Saint-Laurent, au site de l’épave du Conestoga, à Cardinal en Ontario.

RL

 

Texte tiré du guide d’identification La vie en eau douce – Auteur Robert La Salle
La vie en eau douce

 

Références bibliographiques