Masthead header

Le crapet-soleil

Crapet-soleil, Lepomis gibbosus, Pumpkinseed

 

Crapet-soleil
Lepomis gibbosus
Pumpkinseed

Le crapet-soleil est probablement le plus coloré de nos poissons d’eau douce, ce qui rend son identification relativement aisée. Comme le crapet de roche, il est connu des plongeurs, mais pas autant des jeunes pêcheurs, car il ne fréquente pas les quais et les structures artificielles comme son cousin. De la famille des centrarchidés, il est curieux et approchera tout plongeur immobile.

Le corps du crapet-soleil est haut et aplati latéralement, et son profil est presque circulaire. Il mesure en moyenne de 15 à 20 cm de longueur, mais peut atteindre les 25 cm. Son poids moyen est de 0,5 kg. Sa tête est haute et longue et présente une dépression au-dessus de l’œil. Il porte deux nageoires dorsales, mais le fait qu’elles soient réunies donne l’impression qu’il ne s’agit que d’une seule et même nageoire. La nageoire caudale est légèrement fourchue et les nageoires pectorales sont longues et pointues. La couleur de ce poisson varie du brun doré au vert olive et il est couvert de lignes pâles irrégulières. Des lignes horizontales bleu pâle marquent le côté de la tête. Le centre du volet operculaire est noir et bordé d’une ligne blanchâtre qui tourne au rouge vif vers l’arrière. Les bords de fuite de la seconde nageoire dorsale, de la nageoire caudale et de la nageoire anale sont souvent marqués d’une bande pâle tirant sur le bleu.

Le crapet-soleil fraie à partir de la fin du printemps et parfois jusqu’au milieu de l’été, soit de juin à août. Il atteint la maturité sexuelle vers 2 ans. Le mâle prépare un nid circulaire sur fond de roches. Un rituel de danse précède l’expulsion du sperme et des œufs qui adhèrent au fond du nid. Les mâles peuvent frayer plus d’une fois dans la saison et plusieurs femelles peuvent pondre dans un même nid. Le nombre d’œufs qu’une femelle pond varie de 1 500 à 5 000. Le mâle garde ensuite le nid, puis les jeunes, pour un certain temps après l’éclosion. Il se nourrit principalement d’insectes, mais aussi d’autres invertébrés et parfois de petits poissons. Il vit en moyenne de 8 à 10 ans. Les jeunes sont la proie d’un grand nombre de poissons incluant l’achigan, le doré, le grand brochet et le maskinongé.

Le crapet-soleil habite généralement les zones peu profondes et herbeuses des lacs et des rivières. Au Canada, il est présent dans le sud, mais de manière discontinue. Au Québec, il est principalement observé dans le sud-ouest de la province. Le crapet-soleil, comme le crapet de roche, est très commun. En fait, il s’agirait de l’espèce la plus abondante de nos eaux.

RL

Visiter la galerie photo

Texte tiré du guide d’identification La vie en eau douce – Auteur Robert La Salle
La vie en eau douce

 

Références bibliographiques