Le chaboisseau à épines courtes

Chaboisseau à épines courtes à Les Escoumins

 

Chaboisseau à épines courtes
Myoxocephalus Scorpius
Shorthorn sculpin

Le chaboisseau à épines courtes, de la famille des Cottidés, est un poisson commun passant souvent inaperçu. En effet, son immobilité exemplaire et sa capacité de mimétisme le rend invisible aux yeux des plongeurs trop pressés. Il peut d’ailleurs être approché de très près tellement il est convaincu d’être parfaitement camouflé.

Souvent appelé crapaud de mer, son corps sans écaille peut atteindre 79 cm, mais dépasse rarement 50 cm. Il possède une très grande bouche et sa mâchoire supérieure est saillante. Sa tête est grande et est ornée d’épines. Il possède une forte épine pré-operculaire, une marque distinctive de l’espèce. Sa première nageoire dorsale est épineuse et sa deuxième est composée de rayons mous. Ses nageoires pectorales sont grandes et en forme d’éventail.

La couleur de son corps est généralement d’un brun verdâtre tacheté de marques pâles et foncées sur le dessus. Sa face ventrale est rougeâtre chez les mâles et orangée chez les femelles. Des bandes foncées sont visibles sur les nageoires. On peut souvent distinguer un V clair sur le dos, en arrière de la tête. Toutefois, sa couleur peut être extrêmement variable, car il peut modifier sa coloration et se fondre parfaitement avec son environnement.

Le frai a habituellement lieu en hiver. Selon sa taille, la femelle pond entre 4000 et 60 000 oeufs quelle dépose en masse adhésive dans des crevasses souvent en forme de V. Le mâle garde les oeufs jusqu’à leur éclosion, soit environ trois mois. Il devient alors très protecteur et n’hésitera pas à s’en prendre à un plongeur trop curieux. Les larves resteront près du fond quelque temps. Le mâle atteindra la maturité sexuelle vers l’âge de cinq ans et la femelle vers huit ans. Le chaboisseau à épines courtes peut vivre jusqu’à l’âge de 15 ans.

Le chaboisseau à épines courtes se nourrit d’une grande variété de proies incluant : crevettes, crabes, oursins, vers marins et mollusques.

Sa distribution géographique sur la côte est atlantique s’étend de l’arctique à New York, incluant l’estuaire marin et le golf du Saint-Laurent. On peut l’observer sous la ligne de marée basse jusqu’à 110 mètres de profondeur, le plus souvent sur les fonds rocheux.

RL

Galerie Photo

 

Retour aux espèces marines