Masthead header

L’achigan à petite bouche

Achigan à petite bouche, Micropterus dolomieu, Smallmouth Bass

 

Achigan à petite bouche
Micropterus dolomieu
Smallmouth bass

L’achigan à petite bouche est relativement grand et robuste, comprimé latéralement. Il mesure de 20 à 38 cm de longueur et son poids moyen est d’environ 1 kg. Il peut toutefois atteindre plus de 50 cm et dépasser les 4 kg. La tête est grosse et les yeux sont grands. Malgré son nom, la bouche est relativement grande, mais le maxillaire ne dépasse pas le milieu de l’œil. La nageoire caudale est modérément fourchue. Les deux nageoires dorsales sont réunies et la première est basse avec des épines de longueurs semblables. La couleur de ce poisson varie du vert pâle au vert olive, en passant par le brun. Les flancs sont plus pâles, souvent teintés de reflets dorés et striés de bandes verticales plus ou moins distinctes. Les yeux sont habituellement rouges ou orangés. Les jeunes se distinguent par des taches jaunâtres, noires et blanches sur la nageoire caudale.

L’achigan à petite bouche fraie habituellement de la fin du printemps jusqu’au début de l’été, soit de la mi-mai à la mi-juillet. Il atteint la maturité sexuelle entre 3 et 6 ans. À des profondeurs variant de un à cinq mètres, le mâle prépare un nid circulaire d’un diamètre pouvant aller jusqu’à deux mètres, sur fond de roches ou de sable. L’endroit choisi est ordinairement protégé par des rochers ou des troncs d’arbres. À la suite d’une parade nuptiale intense, la femelle pond de 5 000 à 14 000 oeufs. Le mâle garde ensuite le nid, puis les jeunes, pour un certain temps après l’éclosion. Il se nourrit d’invertébrés, principalement d’écrevisses, ainsi que de poissons qu’il capture, autant à la surface qu’entre deux eaux ou sur le fond. Il vit en moyenne jusqu’à l’âge de 15 ans. Les jeunes sont la proie d’un grand nombre de poissons prédateurs.

L’achigan à petite bouche habite en général les zones peu profondes et rocailleuses des lacs et des rivières. Il supporte moins bien les hausses de température que son cousin, l’achigan à grande bouche, et il a tendance à se retirer en plus grande profondeur durant les chaleurs de l’été. Au Canada, il occupe le sud de manière discontinue. Au Québec, il est habituellement observé dans le sud de la province, dans le Richelieu et le Saint-Laurent, ainsi que dans de nombreux lacs des Cantons-de-l’Est, des Laurentides et de la Mauricie.

RL

 

Texte tiré du guide d’identification La vie en eau douce – Auteur Robert La Salle
La vie en eau douce

 

Références bibliographiques