Masthead header

L’achigan à grande bouche

 

Achigan à grande bouche, Micropterus salmoides, Largemouth Bass

Achigan à grande bouche
Micropterus salmoides
Largemouth bass

En plongée, on observe beaucoup plus souvent son cousin, l’achigan à petite bouche. De plus, il n’est pas aussi curieux que lui et ne se laisse pas approcher facilement. Pour l’observer, il faut plonger dans les petites baies peu profondes et très herbeuses, où l’été l’eau devient assez chaude.

L’achigan à grande bouche est relativement grand et robuste. Plus haut et moins comprimé latéralement que l’achigan à petite bouche, il mesure de 20 à 38 cm de longueur et son poids moyen est d’environ 1 kg. Il peut toutefois dépasser les 50 cm et peser au-delà de 4 kg. La tête est grosse et les yeux sont grands. Sa bouche est plus grande que chez l’achigan à petite bouche et, chez l’adulte, le maxillaire dépasse le bord postérieur de l’œil. La nageoire caudale est large et peu fourchue. Les deux nageoires dorsales semblent séparées et la première paraît arrondie, car ses épines sont courtes aux extrémités. La couleur de ce poisson varie du vert argenté au vert olive. Les flancs, principalement chez les jeunes, sont traversés en entier par une large bande foncée, et la face ventrale est pâle. Le tour des yeux est habituellement jaunâtre.

L’achigan à grande bouche fraie habituellement de la fin du printemps jusqu’au milieu de l’été, soit de la mi-mai à la mi-juillet. Il atteint la maturité sexuelle entre 3 et 5 ans. Le mâle prépare un nid circulaire pouvant aller jusqu’à un mètre de diamètre, dans la végétation, à une profondeur d’environ un mètre, sur fond de sable graveleux ou vaseux. À la suite d’une parade nuptiale intense, la femelle pond de 3 000 à 15 000 œufs. Le mâle garde ensuite le nid, puis les jeunes, pour un certain temps après l’éclosion. Il se nourrit d’insectes, d’écrevisses, mais principalement de poissons qu’il capture à la surface, entre deux eaux, ainsi que sur le fond. Il vit en moyenne jusqu’à 15 ans. Les jeunes sont la proie d’un grand nombre de poissons prédateurs.

L’achigan à grande bouche habite généralement les zones peu profondes et herbeuses des lacs ainsi que le fond des baies des rivières. Durant l’été, il supporte beaucoup mieux les hausses de température que son cousin, l’achigan à petite bouche. Cette espèce est associée aux fonds vaseux à végétation dense. Au Canada, elle occupe principalement la portion sud-est. Au Québec, elle est habituellement observée dans le sud de la province, dans le Richelieu et le Saint-Laurent.

.

Texte tiré du guide d’identification La vie en eau douce – Auteur Robert La Salle
La vie en eau douce

 

Références bibliographiques