Masthead header

La crinière de lion

Crinière de lion, Cyanea capillata, Lion’s Mane

 

Crinière de lion
Cyanea capillata
Lion’s Mane

La crinière de lion est la plus grande des méduses pouvant être rencontrée dans le Saint-Laurent. Elle affectionne les eaux nordiques où elle peut atteindre plus d’un mètre de diamètres. Ses tentacules peuvent alors dépasser 25 mètres. Dans l’estuaire marin et le Golf du Saint-Laurent, elle dépasse rarement 40 cm. Sa couleur varie en fonction de sa taille. Petite, elle est plutôt rosée et devient brun violacé en grossissant. L’étymologie de son nom signifiant chevelu, son ombrelle porte des centaines de tentacules porteurs de venin servant à capturer ses proies. Libéré par des cellules nommées nématocyste, ce venin peut causer des irritations, des brulures, des crampes musculaires ainsi que des difficultés respiratoires pouvant causer la mort.

On peut l’observer près de la surface et contrairement à d’autres méduses, elle est capable de se propulser avec efficacité. Elle se nourrit de plancton, telles les larves de homard dérivant dans le courant. Présente dans le Saint-Laurent marin, cette espèce s’étend de l’arctique jusqu’au Golf du Mexique.

RL

Visiter la galerie photo