Masthead header

La carpe commune

Carpe commune, Common Carp, Cyprinus carpio

 

Carpe commune
Cyprinus carpio
Common carp

En plongée, on observe couramment ce grand poisson à barbillon dans la section fluviale du Saint-Laurent. Curieux de nature, il approche souvent les plongeurs. Il m’arrive fréquemment, à la plage d’Ivy Lea, de lever les yeux et d’en voir deux ou trois tourner autour de moi. Toutefois, au moindre mouvement brusque de ma part, ils déguerpissent à la vitesse de l’éclair.

La carpe commune a un corps robuste et comprimé latéralement. Elle mesure en moyenne entre 38 et 45 cm et pèse de 1 à 2 kg. Cependant, il est courant de croiser dans nos eaux, des carpes mesurant plus de 70 cm. Son corps est recouvert de grandes écailles, mais il arrive que les écailles soient dispersées ou qu’elle en soit dépourvue. Elle porte alors le nom de carpe miroir ou de carpe cuir dans le second cas. Un trait caractéristique de l’espèce est la présence deux paires de barbillons de chaque côté de la bouche, la paire postérieure étant beaucoup plus longue et évidente. La nageoire dorsale est longue et présente une forte épine à l’avant. La nageoire caudale est bien développée et fourchue. Sa couleur est généralement brunâtre ou verdâtre sur les dos et jaunâtre sur les flancs.

Le frai de la carpe a lieu de mai à juillet, lorsque la température de l’eau atteint 17 °C. Elles se regroupent sur les hauts fonds herbeux où leurs éclaboussures en surface peuvent être facilement observées. Les oeufs sont pondus en faible profondeur et adhèrent à la végétation. Une femelle de 1 kg pond environ 36 000 oeufs. Le nombre d’oeufs dépasse 2 millions chez les très grosses femelles. Les oeufs éclosent habituellement en dedans de 3 à 6 jours. Son régime alimentaire est très varié. Elle se nourrit en remuant le fond et aspirant la vase, ne conservant que les petits mollusques, les crustacés, les vers, les larves d’insectes et certains végétaux. Les jeunes sont la proie d’un grand nombre de poissons prédateurs, tels que le grand brochet et l’achigan. La maturité sexuelle est atteinte après 3 ou 4 ans et la carpe a une durée de vie d’environ 20 ans.

Elle est très tolérante quant à son habitat. On la retrouve dans les lacs, les rivières et les baies aux eaux chaudes et stagnantes, mais aussi dans les rivières ou les fleuves au débit modéré, tel le Saint-Laurent. Les eaux peuvent être turbides ou claires, les fonds argileux ou vaseux, et la végétation dense. Elle a été introduite en Amérique du Nord à la fin du XIXe siècle. Au Canada, elle est présente dans le sud de l’Ontario et du Québec.

RL

.

 Galerie photo

Carpe commune, Common Carp, Cyprinus carpioCarpe commune, Common Carp, Cyprinus carpioCarpe commune, Common Carp, Cyprinus carpioCarpe commune, Common Carp, Cyprinus carpio

 

 

Texte tiré du guide d’identification La vie en eau douce – Auteur Robert La Salle
La vie en eau douce

 

Références bibliographiques