Plongée printanière au Conestoga en sidemount

Épave du Conestoga

L’épave du Conestoga a été la destination de ma première plongée printanière de 2014. J’y suis allé avec un petit groupe de plongeurs et nous étions les seuls braves sur le site. L’eau était froide et la visibilité raisonnable, soit environ 7 à 8 mètres. La météo prévoyait de la pluie, mais nous avons finalement eu droit à un beau soleil pendant la plongée. Les poissons n’étaient pas au rendez-vous par contre, mais les écrevisses du nord étaient bien visibles. Durant la saison estivale, ils sont bien cachés sous les plantes aquatiques. Mais en avril, les plantes aquatiques n’ont pas encore pointé du nez et les écrevisses sont à découvert aussitôt qu’ils sortent de leurs terriers.

Quant à moi, je faisais ma première plongée en sidemount en milieu naturel. J’ai vite réalisé qu’en drysuit, c’est pas mal moins évident d’accrocher les bouteilles à la veste, qu’en mince wetsuit à la piscine. Heureusement, j’ai réussi et une fois sous l’eau, les déplacements se sont effectués avec une aisance surprenante. Bon, deux bouteilles de 100 pieds cubes sont un brin exagérées pour plonger le Conestoga, me direz-vous. Mais, pour ma part, il s’agissait d’un endroit parfait pour pratiquer le sidemount en prévision de mes plongées à venir cette année.

2014/04/17