Masthead header

Le printemps et les algues dans le Saint-Laurent

Algue dans le Saint-Laurent au Lock 21

Algue dans le Saint-Laurent au Lock 21

 

Aujourd’hui, sur le site web de la SRC, l’on pouvait lire le titre suivant : Le taux élevé de nutriments dans les Grands Lacs menace la qualité de l’eau.

Il s’agit d’une étude canado-américaine indiquant qu’il existe un taux élevé de nutriments comme le phosphore dans les Grands Lacs. Cette situation favoriserait la prolifération d’algues pouvant endommager les écosystèmes et nuire à la santé humaine.

Référence : http://www.radio-canada.ca/nouvelles/science/2011/03/09/004-grandslacs-qualite-eau.shtml

Je le plonge dans le Saint-Laurent depuis trois décennies et je peux vous affirmer que cette situation est loin d’être limitée aux Grands Lacs. Après la fonte des glaces en mars, l’eau du fleuve Saint-Laurent est souvent d’une limpidité impressionnante. Il faut toutefois en profiter rapidement, car cette limpidité ne dure que très peu de temps. Avant la fin mars, les algues filamenteuses font leur apparition recouvrant complètement le fond. On peut aussi les voir dériver en grande quantité dans la colonne d’eau. Vers la fin juin, elles sont beaucoup moins visibles, mais elles restent présentes tout l’été dans le fond des baies.

Demander à n’importe quel biologiste et il vous dira en voyant les photos que j’ai prises au printemps 2006, que la quantité d’algues visible est anormalement élevée et que cette situation est pour le moins inquiétante.

RL