Le lock 21

Structure du Lock 21 dans le Saint-Laurent, région des Mille-ïles

Structure du Lock 21

 

Les remous autour de la petite bouée blanche qui marque le début du câble menant à l’écluse nous indiquent que le courant va être quelque chose. Pas étonnant, avec toute cette neige qui vient de fondre. Dès les premiers coups de palmes, je me sens dériver et je dois compenser. Avec une main, je garde mon caisson d’appareil photo près de mon corps et j’utilise l’autre pour m’agripper au fond, sinon on va passer à côté de notre cible. Jean me fait signe que sa lampe s’est décrochée et nous devons revenir sur nos pas pour la retrouver. Une fois sur l’écluse, nous prenons quelques instants pour reprendre notre souffle. Sur le fond, la visibilité est d’environ 5 mètres et la lumière est faible. Comme tous les printemps, il y a beaucoup d’algues filamenteuses en suspension dans l’eau. Je remarque toutefois que ce phénomène s’accentue depuis quelques années. Ce n’est certainement pas un signe que la qualité des eaux du fleuve s’améliore…

RL